Dr CLERJEAU Ida - Médecin généraliste - Cabinet Médical du Dr CLERJEAU - 66000 PERPIGNAN

Dr CLERJEAU Ida

Médecin généraliste

Vous souhaitez prendre rendez-vous ?
Laissez-vous guider...

106 Boulevard Docteur Joseph Denoyes
66000 PERPIGNAN

En raison de la pandémie à Coronavirus et de grippe les rendez-vous ne pourrons être pris qu'à quatre semaines afin de pouvoir réorganiser le planning des rendez-vous en fonction des demandes spécifiques. Merci d'éviter les demandes d'ordonnances sur ma messagerie, trop de demandes que je ne peux honorées. Prenez un rendez-vous pour vos ordonnances. Par ailleurs il ne sera plus possible de consulter pour de multiples motifs; un rendez-vous = 1 motif. N'oubliez pas votre masque pour venir au centre médical sinon vous ne serez pas reçu. Merci de votre compréhension.

En raison d'une forte demande de consultations et la pénurie de médecins, le rythme des consultations s'accélère et le temps des consultations se réduit, pour se faire 1 consultation = 1 motif.

Si vous avez plusieurs motifs de consultation vous devrez reprendre un nouveau RDV pour chaque motif, veuillez donc prioriser vos demandes.



Beaucoup d’entre vous ne comprennent pas pourquoi ils n’ont plus accès à un médecin.

Les médecins, en appelons à la responsabilité de l’état, en faisant grève. Pourquoi ?

 

En fait, on tente de rendre les médecins coupables des difficultés que vous rencontrez vous, nos patients, vous les français, à accéder à un médecin. Vous n’y êtes pour rien, les responsables politiques y sont pour beaucoup. Tous nos politiques qui se succèdent depuis des dizaines années ont gravi les échelons, jusqu’à être ministre délégué, et cela leur impose de porter leur part de responsabilité dans les lois et décrets qui ont amené à la situation actuelle.

Nous, les médecins somment restés soignants, et avons traversé ces années à vos côtés. De loi en loi, de décrets en décrets, nos politiques se sont adaptés, et ils ont maintenu le système, jusqu’à l’épuisement, jusqu’à la désespérance, parfois jusqu’au drame… Ils ont maintenu le système « quoiqu’il en coute » accompagné ou voté des lois inadaptées, insuffisantes, parfois dangereuses, ils sont responsables. Les difficultés d’accès aux soins, le nombre de médecins et leur répartition sont les conséquences directes des politiques de santé successives.

 

Nos politiques, nous disent, au sujet de la grève du 1 et 2 décembre : « Ce n’est pas le bon moment». Qu’ils nous expliquent ce qu’est un bon moment, en attendant rappelons quelques « bons moments »

— C’est le bon moment toute l’année de soigner dans des conditions déplorables, à 55 h par semaine sans capacité à salarier une secrétaire ou un assistant. Pour rappel, les médecins ne vendent pas de pastilles mentholées, d’huiles essentielles, de lotion anti-rides, de shampoing colorant... Pas de diversification commerciale pour nous...

— C’est le bon moment pour essayer d’absorber une demande de soin explosive quand des consœurs ou confrères épuisés démontent leur plaque ou partent sans être remplacés.

— C’est le bon moment quand la volonté de ne pas développer la médecine libérale l’état nous impose d’être maltraitants,

Mais surtout…

— C’était le bon moment, de se placer face à la Covid sans masques ni moyens de protections.

— C’était le bon moment, pour des dizaines d’entre nous de mourir en soignant parce que le gouvernement était incapable de nous fournir ces protections, mentait sur leurs disponibilités présente ou à venir, et construisait sa politique de santé publique sur les manques.

Il semblerait que nous soyons de moins en moins populaires…pourquoi ?

Parce qu’on ne nous dit pas la vérité : nos patients, tous les français ne sont pas informés sur l’origine du manque de soignants, sur le devenir de cette profession : l’état veut faire du transfert de compétences des médecins à d’autres professionnels qui n’ont pas les mêmes formations (9-10 ans d’études...) . Comment voulez-vous qu’un avion, par manque de pilotes, soit piloté par un steward ou une hôtesse...En Afrique, on utilise comme critère de développement de la santé du pays, le fait de se faire soigner par un médecin et non plus par une infirmière : nous NOUS RÉGRESSONS .... Voilà ce que l’on revendique.

 

Les Français ont confiance en leur médecin en des taux jamais démentis de 89 à 94%, et je pense que si vous pouvez manifester une légitime colère elle n’est pas contre nous, mais bien contre celles et ceux qui ont construit leurs difficultés. Nos politiques peuvent toujours nous désigner, nous les médecins, coupables de ces difficultés et irresponsables, ils gagneront probablement un peu de temps en nous salissant, mais pour finir la responsabilité sera toujours celle d’en haut.

 

La santé libérale est au plus mal, ils nous proposent de la redresser en donnant quelques actes de médecins aux infirmières, aux kinés et beaucoup aux pharmaciens. Ils veulent financer 10000 assistants médicaux et nous demandent de voir ainsi plus de patients, toujours plus, et que l’on tienne encore le système de santé à bout de bras, quoiqu’il en coûte ou plutôt quoiqu’il nous en en coûte nous médecins. Le même nombre de soignants pour toujours plus de patients (puisque la population grandie) et la magie résoudra l’accès au soin … Les infirmières croulent sous la demande de soins, les kinés refusent du monde et les pharmaciens n’ont pas de capacités à ajouter de l’acte à l’acte (même si certains installent des cabines de téléconsultations, le système n’est pas perdant pour tous … A chacun de nous, de choisir son médecin physique ou virtuel (pendant nos très longues années d’études et de stages dans les hôpitaux on nous apprend à voir, à examiner, à toucher... le patient pas à le consulter derrière un écran). Mais, dans la vraie vie, le plan que propose l’état ne résout rien, il nous jette de la poudre aux yeux : peu importe la moindre qualité, peu importe l’épuisement.

 

Alors oui ,nous allons faire grève et nous allons le faire précisément parce que nous prenons nos responsabilités, parce que nous n’acceptons plus le sabotage de nos exercices, parce que nous ne cautionnons plus la casse de notre médecine, parce que nous voulons faire de la médecine de qualité : voir nos patients pour mieux les soigner...

Oui nous allons faire grève parce que nous ne voulons plus êtres maltraitants, oui nous allons faire grève parce que nous n’avons pas d’autres moyens et que nos politiques nous y obligent car ils ne veulent ni défendre nos patients ni notre profession.

Les mutuelles augmentent et c’est normal pour nos gouvernants : il y a de plus en plus de patients en ALD (donc pris en charge intégralement par la sécu et non pas par les mutuelles) , malgré cela leurs tarif augmentent toujours...

 

Cette grève nous la reconduirons si les faits nous l’imposent, et nous le ferons là encore en responsabilité. Nous sommes médecins, nous avons fait ce choix, cet engagement. Nous voyons plusieurs fois par an une immense majorité d’entre vous, de la population française, nous vous voyons individuellement en un colloque singulier des millions de fois répétés. Vous nous parlez, vous vous confiez, vous pleurez, plus que vous ne le ferez jamais avec un politique ou derrière un comptoir, alors que l’état ne vienne pas nous faire la leçon, nous savons mieux que quiconque les difficultés et les drames. Nous prendrons nos responsabilités, nous les avons toujours prises.

Grève illimité des médecins pour nous et pour vous, afin que chaque français puisse avoir accès à un médecin.


 

La téléconsultation : comment ça marche ?

Espace rendez-vous

En raison de la pandémie à Coronavirus et de grippe les rendez-vous ne pourrons être pris qu'à quatre semaines afin de pouvoir réorganiser le planning des rendez-vous en fonction des demandes spécifiques. Merci d'éviter les demandes d'ordonnances sur ma messagerie, trop de demandes que je ne peux honorées. Prenez un rendez-vous pour vos ordonnances. Par ailleurs il ne sera plus possible de consulter pour de multiples motifs; un rendez-vous = 1 motif. N'oubliez pas votre masque pour venir au centre médical sinon vous ne serez pas reçu. Merci de votre compréhension.

Horaires d'ouverture

Mar.
31/01
08h30
09h15
09h30
12h15
14h00
15h30
Mer.
01/02
Fermé
Jeu.
02/02
08h30
09h15
09h30
12h15
14h00
15h30
18h30
18h45
Ven.
03/02
08h30
09h15
09h30
12h15
14h00
15h30
Sam.
04/02
Fermé
Dim.
05/02
Fermé
Lun.
06/02
08h30
09h15
09h30
12h15
14h00
15h30
18h30
18h45
    Sur RDV

Titres & Publications

Diplômes

Doctorat en Médecine Générale

Publications

Le docteur Clerjeau ne prend plus de nouveaux patients.

Honoraires

Honoraires des principaux actes
Conventionné secteur 1
Paiement : CB Chèques Espèces
Carte Vitale acceptée

Informations

Langues parlées : FR
N° RPPS : 10003256061
N° SIREN : 410125140

Formulaire de contact

  Pas de message en dehors des heures d'ouverture.
  En cas d'urgence, veuillez appeler le 15 (ou 112)

Plan d'accès